• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Bienvenu

27072009

Bienvenu à Goxo( prononcé Gotcho), un petit amour,qui nous a rejoint il y a deux semaines, il pesait 560g, deux semaines plutard, 987g, un vrai petit fou qui attaque le chien ou se cache derrière une porte pour nous attendre et sauter sur nos mollets à notre passage.

juillet2009gxochaumont127.jpg 

 

juillet2009gxochaumont133.jpg

 

juillet2009gxochaumont139.jpg

 

juillet2009gxochaumont144.jpg

 

 juillet2009gxochaumont149.jpg

 

juillet2009gxochaumont073.jpg

 

 

juillet2009gxochaumont040.jpg

 

juillet2009gxochaumont020.jpg




Chaumont sur Loire

27072009

juillet2009gxochaumont123.jpg

juillet2009gxochaumont080.jpgPetit voyage au pays de l’horticulture artistique, une bonne journée au coeur de jardins oniriques.

Respect aux artistes qui imaginent ses jardins évolutifs.

juillet2009gxochaumont084.jpg

 

juillet2009gxochaumont103.jpg

juillet2009gxochaumont109.jpg

 

juillet2009gxochaumont111.jpg

juillet2009gxochaumont115.jpg

 

juillet2009gxochaumont081.jpg

 




tout est question de place

9072009

juillet2009014.jpg

 

juillet2009009.jpg

 

juillet2009011.jpg

 

Bali notre autre bille de clown, nous vivons  dans suffisament d’espace, mais elle a décidé de se coucher entre le canapé et la table de salon c’est à dire à peine 15cm, elle se tord le coup, elle écrase ses babines, et montre avec ses yeux toute sa bétise, mais non y a la place!




Grand bonheur et grosses craintes

9072009

Le premier jour où l’on sait que l’on va avoir un enfant on ne pense qu’au bonheur, j’attendais que mon ventre s’arrondisse pour aborer fièrement ce signe de futur bonheur.

Biensur en tant que fille je me posais cette question « vais je trop prendre de poids? ». Voilà des interrogations bien légères quand on y repense avec le recul, tout cela semble bien dérisoir. Les premiers mois, il y a cette question qui m’a interdit de dire que j’étais enceinte tout de suite( enfin presque) bébé va t il tenir? Les 3 mois fatidiques passés, c’est le soulagement, il s’est accroché, il va finir son chemin tranquillement avec nous jusqu’au moment où il va montrer le bout de son nez.

Et de fil en aiguille, les frayeurs arrivent à 20 semaines aménorrhées suite à des contractions provoquées au travail, me voilà entrée dans une spirale sans fin, les contractions ont ouvert le premier orifice du col de l’utérus.

Les premières mesures de mon col faites aux urgences indiquent que mon col est trop court, donc on commence à vous parlez d’accouchement prématuré, de repos strict au lit , plus de travail, plus de voiture, plus de ménage, ni de cuisine, ni de courses. Sur le coup ça peut paraitre rigolo, plus rien à faire qu’à rester au lit ou allongé dans le canapé, car la position assise n’est pas possible, le bébé appuie sur le col.Ensuite les soignants prennent peur, des mots comme hospitalisation, perfusion, maturation pulmonaire (au cas où) sont prononcés….Là c’est la panique que vais je faire 4 mois et demi à l’hopital ? Le bébé va t il vivre finalement, la moindre contraction provoque un véritable raz de marée, si j’ai une contraction le col continu-t-il à se raccourcir? Et finalement un gynéco passe par là et vous dit bon ca va en fait rentrez chez vous et vivez « normalement ».

C’est là l’humour médical? Vivre normalement, qu’est ce que cela signifie? Après avoir eu la frayeur de sa vie, c’est dificile de repartir le coeur léger et de faire comme si rien ne s’était passé. C’est alors que commence une longue période de culpabilité, si je fais ci ou si je fais ça le col va t il bouger? Au bout de 8 semaines, le verdict tombe, « mais votre col est impecable, tout va bien », alors là c’est à n’y rien comprendre!!!!

4 jours de soulagement et patatra c’est la catastrophe, écho et examens, mais vous avez un hydramnios, et vous avez trop de contractions et c’est pas de chance le médicament qui arrête vos contractions on ne peut le donner qu’aux personnes hospitalisées! Quel humour! Bref, comme vous l’avez compris, d’une angoisse on passe à une autre.

Pendant ce temps petit chat s’agite et partage déjà avec moi des bons moments, il choisit son coté pour dormir, il a la tête vers le bas et avec ses pieds et ses mains il communique, il tape quand il ne veut pas, il se sert de mes côtes comme d’un tapis de gym. Quand je dors, il dort, quand je me réveille et que je commence à parler il s’agite, si je parle à Pierre il doit sentir combien j’aime son papa et il veut surenchérir en donnant des coups suffisament forts pour voir mon tee shirt faire des vagues. C’est drôle de voir mon petit chat devenir une bille de clown, et faire une tonne de tours dans mon ventre pour faire l’interessant.Quand nous avons fait l’échographie il y a deux jours, il s’est évertué à donner des coups sur la sonde de l’échographe, pour prendre des mesures c’est pas pratique quand bébé fait un demi tours toutes les 5 minutes. Lorsqu’il a le hoquet, il s’aggace et donne simultanément, des coups de pieds et de mains, comme quoi le hoquet ça embète dès le plus jeune âge.




7072009

grossess29sa020.jpg

 

 

Un petit jeu pour tous

 

 

 

cherchez l’erreur ou les erreurs

 

aller je vous aide:

 

il manque les pieds

 

et pour les observateurs bébé s’est rangé du coté gauche du ventre




29 semaines aménorrhées

7072009

 

grossess29sa022.jpggrossess29sa033.jpggrossess29sa042.jpg

 

 

grossess29sa021.jpg

 

 

 

Voilà pour les curieux c’est nous deux aujourd’hui, gros bidous et petit chat dedans. Le nombril est encore visble et la ligne de grossesse commence à apparaitre. Quelle vie en moi!!!




Soldes

6072009

Bonjour à tous et à toutes, j’ai été très longue.

Je voulais vous faire part de mes constatations sur le statut de femme enceinte et rien de mieux que les soldes pour expliquer.

Tout d’abord il faut beaucoup de courage au conjoint pour vous motiver à sortir, et oui gros ventre devant necessite beaucoup de courage derrière( oh presque un adage). Le choix du conducteur devient presque évident, en fait le volant ne fait aucun effort il grossi tellement qu’il ne laisse plus de place entre le ventre et les mains, en reculant le siège, c’est les pédales qui n’essayent pas de m’aider, elles font exprès d’être trop loin de mes pieds. Comme vous pouvez le constatez la mauvaise foi fait partie d’un des symptomes de certaines grossesses. Bref, c’est le papa qui conduit.

Arrivés en centre ville, reste la question de la place, pas trop loin des magasins, mais les meilleurs restent les places handicapées. La sécurité sociale a mal évalué notre état et ces places ne sont pas accessibles aux baleines, donc nous nous garons sur une place normale. Mais problème , la portière s’ouvre, les pieds passent, les fesses aussi, mais pas le ventre, la voiture voisine est trop près. Zut je suis prisonnière de la voiture, autre solution passer du coté passager au coté conducteur en escaladant le levier de vitesse. Un pied dehors , l’autre dedans, le ventre qui suit tant bien que mal, j’apelle Pierre à mon secours, je suis accrochée au frein à main, il ne trouve rien de mieux que de se moquer de celle qui subit tout ça pour son fils, goujat! Voilà, libérée de cette …. voiture, nous commençons les magasins, une heure dans le premier pour trouver une chemise et un pantalon, quel miracle. Mais la chaleur, les gens qui se bousculent, attendre pour approcher l’étalage, attendre pour avoir une cabine, attendre pour payer. Voilà beaucoup d’attente qui a serieusement entamé mon capital patience et mon capital veineux, sans parler du ventre qui semble peser une tonne à lui seul.

Direction un autre magasin toujours pour des chemises, et c’est là que j’ai compris qu’il faut parfois profiter de son statut; en effet dans les cabines d’essayages le magasin avaient disposé deux fauteuils, en entrant je les avais tout de suite repérés et j’imaginais déjà mon ventre posé légèrement sur le coté afin que la peau ne tire plus sous le poids.

C’est alors que j’ai eu cette révélation , biensûr quand on abore une bedeine bien ronde, cela succite beaucoup de réactions, des sourires, des « oh regarde son ventre », on devient malgrès soi une petite star, et quand on montre un signe de fatigue, les gens ont la politesse d’essayer de vous arranger, c’est comme ça que les fauteuils si convoités par tous, se sont libérés afin de me laisser poser mon gros bedon plein de vie.

Pour conclure, lors de cette expérience, la perception que l’on a de soi change, on accepte plus facilement certains changement physique, qui auparavant semblaient inacceptables. Je deviens un peu plus fataliste, je ne vois pas mes pieds, c’est pas grave, je mets des tongs, au moins il n’ y a pas de lacets. Mais cette perception change aussi avec le regard des autres, ce gros ventre confère une fierté, dedans grandit celui que je vais aimer et chérir.

 







Down on Marie |
A mon chevalier |
birdonthewire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | plumeetoilee
| thih
| Pro-Ana For Love