Grand bonheur et grosses craintes

9 07 2009

Le premier jour où l’on sait que l’on va avoir un enfant on ne pense qu’au bonheur, j’attendais que mon ventre s’arrondisse pour aborer fièrement ce signe de futur bonheur.

Biensur en tant que fille je me posais cette question « vais je trop prendre de poids? ». Voilà des interrogations bien légères quand on y repense avec le recul, tout cela semble bien dérisoir. Les premiers mois, il y a cette question qui m’a interdit de dire que j’étais enceinte tout de suite( enfin presque) bébé va t il tenir? Les 3 mois fatidiques passés, c’est le soulagement, il s’est accroché, il va finir son chemin tranquillement avec nous jusqu’au moment où il va montrer le bout de son nez.

Et de fil en aiguille, les frayeurs arrivent à 20 semaines aménorrhées suite à des contractions provoquées au travail, me voilà entrée dans une spirale sans fin, les contractions ont ouvert le premier orifice du col de l’utérus.

Les premières mesures de mon col faites aux urgences indiquent que mon col est trop court, donc on commence à vous parlez d’accouchement prématuré, de repos strict au lit , plus de travail, plus de voiture, plus de ménage, ni de cuisine, ni de courses. Sur le coup ça peut paraitre rigolo, plus rien à faire qu’à rester au lit ou allongé dans le canapé, car la position assise n’est pas possible, le bébé appuie sur le col.Ensuite les soignants prennent peur, des mots comme hospitalisation, perfusion, maturation pulmonaire (au cas où) sont prononcés….Là c’est la panique que vais je faire 4 mois et demi à l’hopital ? Le bébé va t il vivre finalement, la moindre contraction provoque un véritable raz de marée, si j’ai une contraction le col continu-t-il à se raccourcir? Et finalement un gynéco passe par là et vous dit bon ca va en fait rentrez chez vous et vivez « normalement ».

C’est là l’humour médical? Vivre normalement, qu’est ce que cela signifie? Après avoir eu la frayeur de sa vie, c’est dificile de repartir le coeur léger et de faire comme si rien ne s’était passé. C’est alors que commence une longue période de culpabilité, si je fais ci ou si je fais ça le col va t il bouger? Au bout de 8 semaines, le verdict tombe, « mais votre col est impecable, tout va bien », alors là c’est à n’y rien comprendre!!!!

4 jours de soulagement et patatra c’est la catastrophe, écho et examens, mais vous avez un hydramnios, et vous avez trop de contractions et c’est pas de chance le médicament qui arrête vos contractions on ne peut le donner qu’aux personnes hospitalisées! Quel humour! Bref, comme vous l’avez compris, d’une angoisse on passe à une autre.

Pendant ce temps petit chat s’agite et partage déjà avec moi des bons moments, il choisit son coté pour dormir, il a la tête vers le bas et avec ses pieds et ses mains il communique, il tape quand il ne veut pas, il se sert de mes côtes comme d’un tapis de gym. Quand je dors, il dort, quand je me réveille et que je commence à parler il s’agite, si je parle à Pierre il doit sentir combien j’aime son papa et il veut surenchérir en donnant des coups suffisament forts pour voir mon tee shirt faire des vagues. C’est drôle de voir mon petit chat devenir une bille de clown, et faire une tonne de tours dans mon ventre pour faire l’interessant.Quand nous avons fait l’échographie il y a deux jours, il s’est évertué à donner des coups sur la sonde de l’échographe, pour prendre des mesures c’est pas pratique quand bébé fait un demi tours toutes les 5 minutes. Lorsqu’il a le hoquet, il s’aggace et donne simultanément, des coups de pieds et de mains, comme quoi le hoquet ça embète dès le plus jeune âge.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Down on Marie |
A mon chevalier |
birdonthewire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | plumeetoilee
| thih
| Pro-Ana For Love